Sureau noir

Sureau Noir (Sambucus nigra)

sureau-noir

Description :
2 à 7 m. Arbuste. Tige à écorce gris-brun, verruqueuse, rameaux mous et cassants, à moelle blanche. Feuilles pétiolées, à 5/7 folioles longues, dentées. Fleurs blanches (juin), petites, en grande ombelle fausse, plate, à 5 rayons principaux, 5 sépales, 5 pétales, 5 étamines, à anthères jaunes, 3 carpelles et 3 stigmates sessiles. Baie noir-violacé, à 3 graines. Odeur forte. Saveur acidulée.


Indication :
Abcès, artériosclérose, bronchite, brûlure, coeur, comédon, constipation, cystite, engelure, épistaxis, foie, goutte, hémorroïdes, orgelet, peau, piqûre, rein, rhumatisme, sudation, tabagisme, yeux.

Précautions et contre-indications :
Néant.

Habitat :
Europe moyenne, bois clairs, haies, éboullis. Jusqu’à 1000 m.

Partie utilisée :
Fleurs, feuilles, fruits mûrs, seconde écorce sèche.

Constituants :
Nitrate de potassium, huile essentielle, alcaloïde, glucoside, tanin, mucilage, vitamine C, pigments flavoniques, anthocyaniques.

Crédit photos : © Christian FALQUE

Attention : Consultez votre médecin ou votre pharmacien avant utilisation.



Ceux qui ont aimé cet article ont également apprécié ceux-là :

Merci de partager cet article sur Twitter, Facebook et Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez aimé, bien sûr !
    Cette entrée a été publiée dans Abcès, Artériosclérose, Bronchite, Brûlure, Coeur, Comédon, Constipation, Cystite, Engelure, Epistaxis, Foie, Goutte, Hémorroïdes, Orgelet, Peau, Piqûre, Rein, Rhumatisme, Sudation, Tabagisme, Yeux, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    Cocher cette case pour indiquer votre dernier article

    Notifiez-moi des commentaires à venir via email.
    Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.