Basilic

Basilic (Ocimum basilicum)

basilic

Description :
0,20 à 0,60 m. Plante annuelle cultivée, aromatique et condimentaire. Tiges dressées, ramifiées à section carrée. Feuilles ovales, lancéolées, 3 à 4 cm, vert pâle à vert foncé, parfois violacé. Fleurs bilabiées, petites et blanches, (juillet à septembre), lèvre supérieure découpée en quatre lobes, de petite taille et groupées en longs épis tubulaires, en forme de grappes allongées. Graines fines, oblongues et noires.


Indication :
Aérophagie, allaitement, asthénie, céphalée, cheveux, coqueluche, estomac, météorisme, nervosité, orgelet, piqûre d’insecte, rhume, spasmes, toux, troubles du sommeil, vomissements.

Précautions et contre-indications :
Néant.

Habitat :
Pourtour méditerranéen, Europe, Asie. (Cultivé). Sol frais et bien drainé.

Partie utilisée :
Feuilles fraiches.

Constituants :
Huiles essentielles (estragol, eugénol, linalol, terpènes).

Crédit photos : © Christian FALQUE

Attention : Consultez votre médecin ou votre pharmacien avant utilisation.


Ceux qui ont aimé cet article ont également apprécié ceux-là :

Merci de partager cet article sur Twitter, Facebook et Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l'avez aimé, bien sûr !
    Cette entrée a été publiée dans Aérophagie, Allaitement, Asthénie, Céphalée, Cheveux, Coqueluche, Estomac, Météorisme, Nervosité, Orgelet, Piqûre d'insecte, Rhume, Spasmes, Toux, Troubles du sommeil, Vomissements, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    Cocher cette case pour indiquer votre dernier article

    Notifiez-moi des commentaires à venir via email.
    Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.