Les plantes médicinales

Nous sommes le

plantes-medicinales

Les plantes médicinales sont nombreuses et variées. Elles permettent de guérir presque tout grâce à une nature belle et généreuse qui a su mettre à notre disposition pratiquement tout ce qu’il faut pour se soigner. Il suffit juste de bien s’en servir.

Les plantes ont toujours fait partie de notre environnement. Les fruits, les racines et les arbres ont d’abord servi à nourrir l’homme puis à le soigner. La phytothérapie (médecine des plantes) est une médecine vieille comme le monde.

Les médecines naturelles connaissent un engouement considérable, et parmi elles, la phytothérapie occupe un place de choix. A notre époque, plus que jamais, la recherche d’une vie plus saine et plus naturelle est omniprésente dans notre quotidien.

Comment se procurer et se soigner avec les plantes médicinales ?

  • Les cueillir soi-même.
  • C’est une opération délicate qui demande une grande maitrise et une bonne connaissance en la matière. Le dosage ainsi que le lieu de cueillette (risques de pollution) sont une affaire de spécialistes. Bref, c’est une solution que je ne vous conseille pas. Si vous désirez absolument le faire, renseignez vous auprès d’un pharmacien ou d’un herboriste.

  • L’herboriste.
  • C’est une très bonne solution puisque l’herboriste connait les dosages, les effets indésirables et les précautions à prendre. Malheureusement c’est un métier en voie de disparition, et en plus menacé par la législation européenne à l’heure où j’écris ces quelques lignes.

  • Le commerce.
  • Que ce soit la petite épicerie du coin ou bien une grande surface, la plupart du temps vous ne trouverez que des tisanes. Lisez bien la notice et suivez les conseils, notamment la posologie.

  • La pharmacie.
  • C’est ici que vous aurez le plus le choix. Vous trouverez des tisanes, des gélules, des extraits hydroalcooliques, des comprimés et des huiles essentielles pour l’aromathérapie.

  • Sur Internet.
  • C’est la pire des solutions, et bien sûr je vous la déconseille fortement. Sur le Net on trouve tout et n’importe quoi ! Il ne faut JAMAIS acheter des médicaments quels qu’ils soient par ce canal de distribution. A moins de bien connaitre la société ou la personne qui commercialise ces plantes médicinales, à la rigueur.

Dans ce blog, au gré des différents articles, nous allons tenter de faire le tour de toutes ces plantes qui peuvent nous guérir et soulager de nombreux maux très actuels; tels que la fatigue, les problèmes de sommeil, les rhumatismes, la surcharge pondérale, le stress, l’arthrose, et bien d’autres chose encore…

MISES EN GARDE : Ce site vous est proposé uniquement dans un but informatif. Il ne saurait se substituer en aucune façon à une démarche médicale. Aucune action, aucun traitement médicamenteux ou autre, ne doit être commencé ou arrêté sans l’avis express de votre thérapeute.

Les plantes contiennent des principes actifs qui peuvent être toxiques même à faible dose. "Naturel" ne veut pas dire "Sans danger". Avant toute consommation, il convient de demander conseil à votre pharmacien ou à un herboriste qualifié.

Publié dans Important | 6 commentaires

Ficaire

Ficaire (Ficaria ranunculoides)

ficaire

Description :
0,10 à 0,30 m. Plante vivace. tige couchée, glabre, molle, creuse, feuillée. Feuilles vert vif, luisantes, en coeur, entières, crénelées, nervurées, à longs pétioles engainants à la base. Fleurs jaune-brillant (mars-avril), isolées, long pédoncule dressé et blanchâtre, calice à 3 sépales vert-jaune, corolle à 6-12 pétales étroits à fossette nectarifère. Akène. Tubercules allongées, renflées. Saveur âpre, poivrée.
Cliquez ici pour lire la suite

Publié dans Hémorroïdes | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Prêle des champs

Prêle des champs (Equisetum arvense)

prele

Description :
0,20 à 0,65 m. Plante vivace. Tiges sporifères 10 à 30 cm simples, rougeâtres, à graines brunes, lâches, à 6/12 dents, portant un épi oblong jaune-brun disparaissant en été, puis, de mai à juillet, tiges stériles vertes, sillonnées, creuses, portant des verticilles de rameaux grêles, simples, vert clair, à 4 angles, rudes, articulés. Sporanges groupés sous les écailles en forme d’écusson de l’épi. Spores munies d’élatères, filaments élastiques enroulés se déroulant quand l’air est sec. Souche souterraine très profonde, jusqu’à 2 m. Odeur nulle.
Cliquez ici pour lire la suite

Publié dans Aérophagie, Albuminurie, Aphte, Cystite, Déminéralisation, Dent, Epistaxis, Fracture, Hémorragie, Lithiase, Ongle, Panaris, Pied, Plaie, Règles, Sudation, vergetures | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Scrofulaire noueuse

Scrofulaire noueuse (Scrofularia nodosa)

scrofulaire-noueuse

Description :
0,60 à 1,50 m. Plante vivace. Tige raide, pleine, quadrangulaire. Feuilles simples, opposées, ovales, pointues, en coeur ou tronquées à la base, glabres, dentées en scie. Fleurs brun-verdâtre (juin à septembre), petites, en panicules terminales lâches, 5 sépales ovales à bord parcheminé, corolle à 2 lèvres, la supérieure dressée en 2 lobes, l’inférieure plus courte, 4 étamines et un staminode soudés à la corolle. Capsule ovoïde, pointue, bivalve, petites graines. Rhizome gros, noueux, brun-gris. Odeur très désagréable. Saveur amère, nauséeuse.
Cliquez ici pour lire la suite

Publié dans Dartre, Diabète, Diurèse, Ephélide, Foie, Furoncle | Marqué avec | Laisser un commentaire

Pensée sauvage

Pensée sauvage (Viola tricolor)

pensee-sauvage

Description :
0,05 à 0,40 m. Plante annuelle. Tige dressée.Feuilles ovales ou lancéolées, à bords crénelés, stipules en 3 à 8 lobes, le terminal foliacé. Fleurs blanches, jaunes ou violettes, souvent panachées (avril à octobre), à long pédoncule, petites, 5 sépales verts, inégaux, 5 pétales, 4 dressés et un large, pendant, muni d’un court éperon, 5 étamines à anthères jaunes, pistil à stigmate en entonnoir. Capsule glabre, s’ouvrant par 3 valves, nombreuses graines brunes. Odeur légère. Saveur amère, salée.
Cliquez ici pour lire la suite

Publié dans Acné, Bain, Cure de printemps, Dartre, Eczéma, Herpès, Indigestion, Peau, Plaie, Psoriasis, Rhumatisme, Teigne, Urticaire | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Genêt a balai

Genêt a balai (Cytisus scoparius)

genet-a-balai

Description :
0,50 m à 2 m. Arbuste. Tige verte, dressée, anguleuse, striée longitudinalement, dure, à rameaux rigides et flexibles. Feuilles caduques, stipulées, petites, pétiolées, trifoliées, les supérieures sessiles, simples. Fleurs jaune d’or (mai à juin), par 1-2, grandes, calice glabre à 2 lèvres courtes, corolle papilionacée, étendard large, carène pendante, 10 étamines diadelphes. Gousse aplatie, noire, poilue au bord, contenant une douzaine de graines luisantes, marron. Odeur suave.
Cliquez ici pour lire la suite

Publié dans Abcès, Albuminurie, Foie, Goutte, Hypotension, Lithiase, Morsure, Rein, Rhumatisme, Œdème | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Aigremoine

Aigremoine (Agrimonia eupatoria)

aigremoine

Description :
0,30 à 0,80 m. Plante vivace. Tige simple, velue, dressée, cylindrique. Feuilles grisâtres dessous, à stipules embrassantes, 5 à 9 folioles, dentées, alternant avec 5 à 10 plus petites. Fleurs jaunes (juin à septembre), petites, nombreuses, en épis allongé, 5 pétales, 10-20 étamines, 2 styles. 1 ou 2 akènes coniques, enfermés dans le calice. Rhizome traçant épais. Odeur faible et peu aromatique. Saveur astringente, amère.
Cliquez ici pour lire la suite

Publié dans Angine, Contusions, Diabète, Diarrhée, Enrouement, Entorse, Gerçure, Migraine, Obésité, Plaie, Voix | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Epine vinette

Epine vinette (Berberis vulgaris)

epine-vinette

Description :
1 à 3 m. Arbuste dressé. Ecorce grise. Rameaux cannelés, bois dur jaune-marron. Feuilles vert à bordeaux-marron, raides, inégales, obovales, bordées de cils épineux, veinées dessous, réunies en bouquet au niveau d’une épine à 3 branches. Fleurs jaune vif (mai à juin), constituées chacune de 6 faisceaux comprenant sépales, pétales et étamines autour d’une carpelle surmonté d’un disque stigmatique persistant en grappes pendantes plus longues que les feuilles. Baies rouge corail, ovoïde (5/6 mm), à 2 ou 3 graines. Odeur nulle. Saveur très acidulée (baie), amère (écorce).
Cliquez ici pour lire la suite

Publié dans Appétit, Asthénie, Circulation sanguine, Constipation, Foie, Goutte, Grossesse, Lithiase, Ménopause | Marqué avec , | Laisser un commentaire